[ Nouvelles ]
  Evénements et manifestations
 1 2 3 [ 4 ] 5 6 7 8    (31-40 sur 74)  

Cliquez sur la date d'une nouvelle pour en savoir plus.

02/01/2008 > Succès pour la chanson du dimanche d'Alexandre Castagnetti (1999) et Clément Marchand (1999)
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

De nombreux journalistes ont récemment relaté le succès de "La chanson du dimanche", comme Alice Antheaume dans le journal 20 Minutes du 7 décembre :

"«Salut, c’est la chanson du dimanche. La pêche !» C’est par cette phrase que commencent toutes les vidéos de deux loustics [...] qui cartonnent sur la toile française depuis quelques semaines. Le principe est simple: une chanson en vidéo est diffusée chaque dimanche matin, sur tous les outils possibles et imaginables du Net [...].

«Le dimanche, c’est un jour particulier, puisqu’en général, il ne se passe pas grand-chose, raconte le duo composé d’Alexandre Castagnetti [1999], 32 ans, patron d’un bar à Paris et de Clément Marchand [1999], 31 ans, professeur de maths. Pour certains, on a un peu remplacé la messe car on leur apporte la bonne parole.»

Une «bonne parole» faite de phrases potaches, de rimes, de rires à peine étouffés, de décors en milieu «naturel» et de thèmes souvent d’actualité (la grève dans «Petit cheminot» - vu plus de 260.000 fois rien que sur Dailymotion, le pouvoir d’achat dans «Super pouvoir d’achat» ou encore le président de la République et la ministre de la Justice dans «Nicolas et Rachida»).

«On compose au dernier moment, juste avant le tournage», expliquent les musiciens. «Du coup, j’ai parfois un peu de mal à me souvenir des paroles», reconnaît l’un. «Oui, mais il y a un effet de fraîcheur de la chanson que l’on ne connaît pas nous-mêmes», se marre l’autre.

Après avoir donné un concert à La Bellevilloise, une salle parisienne, ces drôles d’artistes se disent «prêts» à tout: à faire un disque et à faire de la télé."

Pour en savoir plus : www.lachansondudimanche.com



02/01/2008 > 2 enseignants chercheurs distingués pour leur travaux
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

2 enseignants-chercheurs de l'école ont été récemment distingués pour leur travaux : Jean-Claude Belfiore et Ghaya Rekaya

"Jean-Claude Belfiore [...] a reçu la médaille Blondel, pour la qualité de ses recherches dans le domaine des communications numériques et ses contributions aux codes spatio-temporels. Travaux qui ont été adoptés pour la norme de transmission de données au débit sans fil, Wimax.
Trophée « le plus prestigieux » de la SEE (Société de l'Electricité, de l'Electronique et des Technologies de l'Information et de la Communication), la médaille Blondel récompense un chercheur de moins de 45 ans, auteur de travaux ou de réalisations exceptionnellement remarquables.

Le prix de la Ville de Paris pour une jeune scientifique parisienne a été parallèlement décerné à Ghaya Rekaya [...] : elle a été élue par la ville pour ses travaux sur le "code d'or", un mode de codage qui a été également retenu pour le Wimax."

Source : Réseaux et Télécoms - Véronique Arène - 7 Décembre 2007
http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-le-get-telecom-paris-doublement-recompense-pour-ses-travaux-en-sciences-et-technologies-17462.html



21/12/2007 > Exposition des sculptures d'Emmanuel Bavière (2000)
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Emmanuel Baviere (2000) expose ses sculptures du 22 Décembre au 6 Janvier dans le cadre de l'évènement "La métamorphose des matériaux vue par 60 artistes".

Emmanuel nous précise :

"Je sculpte depuis l’âge de 18 ans et j’ai exposé grâce à Philippe Leburgue, Membre de l’Association des Historiens et Critiques d’Art, à Drouot (galeries attenantes) et à Versailles (chez Lajeunesse), puis j’ai participé à l’exposition  Recycl’art (à Colmar – 9000 visiteurs) en 2003.

Mes sculptures sont majoritairement faites à partir de matériaux de récupération, et en dehors de l’idée de recycler ces matériaux ; j’aime surtout détourner les objets de leur fonction première. Replacer en début de la chaîne « consumériste » des objets qui en étaient exclus m’inspire fortement et pouvoir le faire simplement avec mes enfants (Léa et Nicolas) est un vrai passe temps ; dénicher les objets (parfois au fond des poubelles !) les bricoler puis les mettre en scène est une vraie passion.

Ce « mouvement » a un nom, il s’agit du « Trash-art » dont les inspirations viennent des Nouveaux Réalistes (Arman, César ou Tinguely) auxquels j’aime rajouter les Dadaïstes comme Marcel Duchamp et certains surréalistes comme Dali et plus anciennement Jérôme Bosch, mais en toute humilité il s’agit surtout de « Bricolage » que je m’efforce de rendre assez mystérieux pour susciter la curiosité des gens.

Je peux vous proposer de le faire pour des objets que vous souhaiteriez « artistiser » comme des souvenirs de choses ou de personnes. Je suis désormais coté sur Artprice mais je m’en fous "

Informations pratiques : Espace d'animation des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple à Paris IV, entrée libre de 11h à 20h tlj sauf le 25/12 et 1/01



05/12/2007 > Changement de nom : c'est fait, ouf !!!
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

La décision concernant le changement de nom des écoles a été finalisée et communiquée : c'est avec un grand soulagement que nous avons appris que

- le projet initial, qui devait voir "Telecom Paris" se transformer en " ITélécom Paris" a été abandonné

- l'école sera dorénavant appelée "TELECOM ParisTech"

Cela ne peut que rejouir tous ceux qui voient dans la création de Paris Tech la voie pour sortir de la fragmentation des grandes écoles d'ingénieurs de Paris.

Par ailleurs, nos écoles soeurs du GET ont également connu un destin plus favorable :

Pour mémoire, la proposition précédente était  :
• ENST Bretagne devient ITélécom Bretagne
• INT Management devient IT Ecole de Management Vals de Seine
• Télécom INT devient ITélécom Vals de Seine
• GET devient ITélécom

La version finale est : 
• ENST Bretagne devient TELECOM Bretagne
• INT Management devient Telecom Ecole de Management
• TELECOM INT devient TELECOM SudParis

Enfin, le GET, qui a mené avec brio cette réforme, devient lui l'Institut TELECOM.

De nouveaux logos ont été produits et nous devrons renoncer à la vagues qui caractérisait l'école depuis quelques décennies : pour voir les nouveaux logos aller à l'adresse http://www.enst.fr/_data/files/docs/id_760_1196945977_271.gif



05/12/2007 > Publication chez Eyrolles de « Debian Etch » par Roland Mas (1999)
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Roland Mas (1999), développeur Debian de longue date et consultant indépendant depuis 2003, est le co-auteur de la version 4.0 (Etch) du « Cahier de l'admin Debian ».

Il avait déjà été le relecteur de la première version sortie en 2004 par Raphaël Hertzog.
Plus qu'une nouvelle édition, il s'agit presque d'un nouvel ouvrage, entièrement mis à jour, avec plusieurs nouveaux chapitres pour couvrir aussi bien les bases des systèmes Linux que l'administration avancée ou la sécurité, le tout en expliquant à la fois les concepts théoriques et leur application pratique.


Pour mémoire, Debian GNU/Linux est une des principales distributions de Linux.
Entièrement réalisée de manière communautaire, et axée sur la qualité du résultat, elle est réputée pour sa fiabilité et sa richesse applicative, et est utilisée par un nombre toujours croissant d'administrateurs, notamment par le biais de sa distribution dérivée Ubuntu.

Pour en savoir plus :
"Debian Etch" de Raphaël Hertzog et Roland Mas, chez Eyrolles
Site web : http://www.ouaza.com/livre/admin-debian/



05/12/2007 > Ecoles de commerce : le succès des françaises
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Le journal Le Monde du 5/12/2007, sous la plume de Benoît Floc'h et Philippe Jacqué, nous relate le formidable succès à l'international des écoles de commerce françaises :

"Très attendu chaque année, le classement du Financial Times montre que les grandes écoles de commerce françaises y sont de mieux en mieux placées. A commencer par HEC, première depuis trois ans. Aux côtés des traditionnelles grandes écoles (HEC, Insead, ESCP-EAP, EM Lyon, Edhec), de plus "petites", comme celles de Grenoble, Nantes et Rouen, se rapprochent du sommet. Ce tir groupé (14 écoles françaises parmi les 60 meilleures européennes) nourrit une image d'excellence.

Pourtant, au début des années 1990, les écoles françaises de commerce étaient jugées moribondes, trop petites et malthusiennes, compte tenu de leur recrutement limité aux seules classes préparatoires commerciales."

Les journalistes invoquent 6 grandes raisons pour expliquer le succès de cette mutation :
- Une internationalisation rapide
- L'aubaine du système licence, master et doctorat
- Les labels de qualité
- Le défi de la recherche
- Un recrutement diversifié
- Le doublement des budgets



14/11/2007 > Célébration des 5 ans de la promo 2002 le 1er décembre (1/2)
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Bonjour à tous,

Ca y est le moment est venu: la soirée anniversaire de la promo 2002 est prête!

Voilà comment ca va se passer :

On se retrouve: le samedi 1er décembre, à 20h
Où ça: à Télécom Paris (Salle des Conseils), pour plus de nostalgie;-)
Pour faire quoi: un cocktail dînatoire pour prendre le temps de se retrouver, de rencontrer d'autres anciens avec des « success stories » et encore quelques surprises...
Et on amène quoi : rien de spécial, à part une petite participation pour couvrir les frais (35€ par personne : on a bien cherché des financements, mais malheureusement sans succès )
Et bien sûr si vous souhaitez venir accompagné (e) de votre époux (-se), ami(e), etc., c'est avec plaisir!
Après le cocktail nous préparons bien évidemment un petit after au foyer des élèves, avec là encore quelques petites surprises bien sympathiques, et pour ceux qui veulent vraiment revivre la totale, on propose aussi une visite guidée de la Butte aux Cailles en toute fin de soirée.

../.. (suite ci-dessous)



14/11/2007 > Célébration des 5 ans de la promo 2002 le 1er décembre (2/2)
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

../..

D'ici là, nous avons absolument besoin de vous: il nous faut savoir un peu plus précisément combien nous serons et nous avons donc besoin de votre confirmation! (voir lien ci-dessous)

Que vous soyez de la partie le samedi 1er décembre ou pas, prenez svp 1 minute 30 pour remplir le questionnaire suivant d'ici le vendredi 23 novembre 24:00 (dernier délai pour confirmer ;-))

http://bcg.websurveyor.net/ss/wsb.dll/1372/Anniversaire-promo-2002.htm
(Aucune question n'est obligatoire, et toutes les infos que vous voudrez bien nous donner ne seront communiquées qu'au sein de la promo 2002)

Si vous nous aviez déjà fait part de votre intérêt pour la soirée ou de votre présence, ce serait gentil de remplir la survey quand même...Nous comptons également sur vous pour transmettre l’invitation aux anciens de la promo 2002 avec lesquels vous êtes restés en contact pour les motiver et les inciter à nous retrouver.

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à nous les poser à 5anspromo2002@aist.enst.fr 

Merci d'avance de nous faciliter les calculs budgétaires:-)
Et donc à très très bientôt!

Pour la promo 2002,
Cécile, Lucile, Rim, Elise, Ouissem, Michael, Lois, Sylvain, Greg, Guillaume, Jean-Charles, Matthieu, Roland et Jacques


PS : Nous sommes vraiment désolés si vous avez reçu cet email en plusieurs exemplaires… on voulait être sûrs de vous avoir !

 



14/11/2007 > Le groupe d'anciens sur LinkedIn depasse les 666 membres
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Le groupe TELECOMPARIS.ORG sur LinkedIn poursuit sa croissance et rassemble dorénavant plus de 666 anciens (rien de satanique la dedans !).

Pour mémoire, LinkedIn est l'un des principaux systèmes de gestion des relations en ligne, cofondé par Jean-Luc Vaillant (1990) et Yan Pujante (1995).


Depuis quelques semaines, le site propose de nouvelles fonctionnalités notamment l'ajout des photos.

Pour en savoir plus / rejoindre le groupe : aller dans le menu "Communautés" / "LinkedIn" de TELECOMPARIS.ORG.



29/09/2007 > Telecom Paris #5 au dernier classement Challenges
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Le magazine Challenge a publié en juin son second classement des écoles d'ingénieurs.

Ce palmarès est basé sur les salaire de sortie, la rapidité de placement, les liens avec les entreprises, mais aussi proportion des élèves issus de prépas, ce qui donne :

1. Polytechnique
2. Centrale Paris
3. Ponts et Chaussées
4. Supélec Paris
5. Télécom Paris et Mines Paris ex aequo
7. ENST Bretagne
8. ENSAE
9. Centrale Lille et Ecole Navale et Supaéro ex aequo

Le magazine soulève également le problème de la pénurie d'ingénieurs :

"Ce sont deux courbes qui donnent des sueurs froides aux DRH et aux chefs d'entreprise. L'une est en chute livre depuis plus d'une cennie : celle du nombre d'étudiants en sciences, l'autre s'envole vers des sommets vertigineux, c'est celle des recrutements d'ingénieurs et de scientifiques. Résultat, une pénurie sans précédent de débutants, et un marché de l'emploi qui, lui, n'en finit pas de se tendre. Voilà de quoi réjouir celles et ceux qui s'apprêtent à entamer des études d'ingénieurs. D'autant que, une bonne nouvelle ne venant jamais seule, cette pénurie de matheux se manifeste également à l'entrée des écoles. Et pour y parer, celles-ci ouvrent grandes leurs portes aux profils les plus variés. Témoin, le parcours d'Alexandre Druet, promo 2006 de l'ENST Bretagne avec... un bac littéraire ! Après s'être faufilé en DUT, Alexandre a gagné sa place dans la filière en apprentissage de l'établissement. Un parcours certes exceptionnel, mais dans l'air du temps. Jamais le métier n'a été aussi accessible.

Cette pénurie de scientifiques fait rage sur toute la planète. Ainsi, les grands patrons britanniques ont tiré la sonnette d'alarme.

Néanmoins, ce tableau rose mérite quelques nuances. Tout le monde n'en profite pas avec la même intensité : aux diplômés des Top-10 la crème des carrières internationales ; aux autres des missions plus modestes et des recruteurs plus regardants. Si la carrière d'ingénieur vaut plus que jamais de l'or, la hiérarchie entre les écoles demeure très forte, avec des écarts de salaires allant parfois du simple au double. "

Source : Challenges, 14 juin 2007

 




Ajouter à Netvibes Ajouter à Mon Yahoo! Ajouter à Google Flux RSS


 1 2 3 [ 4 ] 5 6 7 8    (31-40 sur 74)