[ Nouvelles ]
  Evénements et manifestations
 1 2 [ 3 ] 4 5 6 7 8    (21-30 sur 74)  

Cliquez sur la date d'une nouvelle pour en savoir plus.

13/12/2008 > TELECOMPARIS.ORG, 10 ans !!!
Modifié le 29/08/2010, rédigé par Webmaster TELECOMPARIS.ORG -/-/5    0 avis >>
Il y a 10 ans, les anciens de l'ENST n'existaient nulle part sur le web.

D'ailleurs d'aucuns prenaient le web comme un endroit sulfureux où il était hors de question de mettre un annuaire.

Depuis, les mentalités ont bien évolué notamment grâce à TELECOMPARIS.ORG.
 
TELECOMPARIS.ORG (créé à l'origine sous le nom anciens-telecom.org) a connu plusieurs versions successives pour devenir le site de référence des anciens avec près de 4700 membres et des fonctionnalités toujours plus nombreuses.
 
Le site a accompagné les anciens à travers les différents évenements des dernières années : mouvement contre les derniers appelés au service militaire (les "sans nous"), explosion de la bulle Internet et son cortège de suppressions d'emploi, évolution de l'école (2 changements de Directeurs, un changement de nom, des vélléités de fusion Mines-Pont-Telecom-ENSTA, des rumeurs variées de déménagements, ...).
 
Pour fêter les 10 ans, nous avons sorti une nouvelle version de TELECOMPARIS.ORG il y a quelques semaines, à toi de découvrir ses nouvelles fonctionnalités...
 
Et rendez vous dans 10 ans !


02/11/2008 > David Fayon (1993) publie "web 2.0 et au-delà"
Modifié le 13/12/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>
David Fayon (1993) vient de publier un nouveau livre « Web 2.0 et au-delà » sous-titré « Nouveaux internautes – du surfeur à l’acteur » paru aux éditions Economica.
 
Il est préfacé par Pierre Kosciusko-Morizet, P-DG de PriceMinister et postfacé par Guy Pujolle, Professeur d’Universités.
 
En un peu plus de 200 pages avec des annexes pratiques et 20 chapitres, le livre décrit les enjeux, donne les repères et techniques pour être acteur du nouveau Web.
 
David avait déjà publié « Clés pour Internet » aux éditions Economica et  de « L'informatique » chez  Vuibert.
 
Pour en savoir plus :  
 


02/11/2008 > La pénurie croissante d'ingénieurs devient une menace pour l'économie japonaise
Modifié le 13/12/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>
Le Monde note que le Japon souffre d'une pénurie d'ingénieurs.
 
« En cause, le départ à la retraite de la génération du baby-boom et une relative perte d'intérêt des jeunes pour les études d'ingénierie.
 
Dans le même temps, la rivalité des économies émergentes se fait de plus en plus pressante. Les ingénieurs japonais souffrent de cette concurrence de haut niveau et meilleur marché. Plusieurs entreprises ont déjà fait le choix de transférer des activités de conception hors de l'Archipel. Nissan a prévu de recruter 4 000 ingénieurs en Inde et au Vietnam d'ici à 2011. Matsushita et Toshiba renforcent leurs activités de développement en Chine.
 
Pour compenser les vides créés au Japon, l'immigration apparaît comme une solution. Les agences de placement recrutent de plus en plus d'ingénieurs sud-coréens. Elles profitent de la situation de ces jeunes diplômés, aujourd'hui confrontés à un taux de chômage élevé dans leur pays et qui sont incités à tenter leur chance au Japon.
 
Le Japon pourrait s'orienter sur un modèle de type Silicon Valley, avec une importante population d'ingénieurs étrangers.»
 
source : Philippe Mesmer, Le Monde, 20 Juin 2008


02/11/2008 > Soûleries dans les soirées étudiantes
Modifié le 29/08/2010, rédigé par Webmaster TELECOMPARIS.ORG -/-/5    0 avis >>
« Dans la course à l'ivresse, les élèves des grandes écoles de commerce ou d'ingénieurs caracolent en tête[…]  selon une enquête de La Mutuelle des étudiants.
Longtemps passives devant le phénomène, les directions des grandes écoles prennent désormais le phénomène au sérieux. La mort d'un élève à Centrale à l'automne 2005 après une fête trop arrosée a révélé sa gravité.
 
Le 19 mars, la Conférence des grandes écoles et celle des directeurs des écoles d'ingénieurs ont signé, avec les délégués des bureaux nationaux des élèves ingénieurs et des écoles de commerce, une charte pour lutter contre les comportements à risque et les addictions.
 
Objectif : diffuser les bonnes pratiques : la vente d'alcool par le biais de tickets préalablement achetés afin de contrôler la consommation, la mise en place d'un "open soft" (un bar distribuant gratuitement des boissons non alcoolisées), la vente ou la distribution de nourriture, l'installation de fontaines à eau, la distribution gratuite d'éthylotests, l'organisation de moyens de locomotion collectifs pour ramener les élèves trop alcoolisés, la présence éventuelle d'une cellule de premier secours... »
 
Source : Le Monde, 25/3/2008


05/05/2008 > Un portrait de Diaa Elyaacoubi (1994) dans la revue Jeune Afrique
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>
L'hebdomadaire "Jeune Afrique", dans sont dernier numéro, consacre un article à Diaa Elyaacoubi (1994).
L'article fait le portrait de Diaa et retrace son parcours à Télécom Paris et dans l'industrie des télécoms.
 
Pour en savoir plus : Jeune Afrique  numéro 2468 du 27 avril au 3 mai 2008, page 50 rubrique Parcours


05/05/2008 > Le MIT du Vieux continent est sur les rails
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Le Monde informatique nous annonce sous ce titre ambitieux le vote par les eurodéputés d'un projet de création d'un Institut européen d'innovation et de technologie (IEIT).

"Souvent comparé au modèle américain du MIT (Massachusetts institut of technology), l'IEIT a pour but d'améliorer la compétitivité de l'Europe en réduisant le fossé d'innovations qui la sépare de ses concurrents.

Dix-huit mois après la mise en place de l'organisme, deux ou trois communautés de la connaissance et de l'innovation seront sélectionnées dans des domaines permettant à l'Union européenne de faire face aux défis actuels et futurs, comme la nouvelle génération de technologies de l'information et de la communication."

Source : Le Monde Informatique, 12/03/2008 - Véronique Arène
Pour en savoir plus : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-feu-vert-pour-l-institut-europeen-d-innovation-et-de-technologie-25593.html



08/03/2008 > Lionel Goujon (2001) et Gwenael Prie (2001) : 2 télécoms se jettent à l'eau
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>
 
Lionel Goujon (2001) et Gwenael Prie (2001) nous font part de leur projet :
"5 ans après avoir quitté les bancs de l'Ecole, nous avons souhaité prendre le large et cela fait bientôt un an que nous sillonnons le monde : 5 mois en Asie tout d'abord, puis 3 mois en Amérique latine, et nous voici désormais en Afrique de l'Est.

Puisqu'on ne parle bien que de ce qu'on ne connaît pas (parole d'anciens consultants), nous avons placé ce voyage sous le signe de l'eau plutôt que des télécoms.

Notre objectif est de contribuer à la prise de conscience des enjeux de l'eau dans le monde. Pour cela, nous allons à la rencontre d'initiatives locales dans les pays que nous visitons et réalisons des reportages à leur sujet, essayant de mettre chaque fois en avant une facette différente de la gestion de l'eau. En fondant notre démarche sur des exemples concrets, nous avons l'espoir d'intéresser les lecteurs plus sûrement  que les pompeux rapports onusiens.

Quelques institutions internationales nous soutiennent (en particulier l'UNESCO), nous intervenons de temps en temps dans l'émission Elan sur RFI le dimanche matin, et enfin le journal Libération nous a dédié un blog sur son site internet. 

Alors pour en savoir plus sur un charismatique grand prêtre hydrologue qui tente de sauver le Gange, pour connaître le combat des paysans indiens contre une multinationale qui assèche leurs puits, pour apprendre comment des villages cambodgiens purifient leur eau aux UV, pour découvrir le fleuve Jaune numérique que des fonctionnaires chinois nous ont présenté et bien d'autres choses encore, nous vous invitons à suivre nos pérégrinations sur http://aventure.blogs.liberation.fr.

Flux RSS : http://aventure.blogs.liberation.fr/eautour_du_monde/index.rdf


08/03/2008 > "Faut-il sauver les grandes écoles ?" demande l'ancien président de ParisTech dans un livre
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Alternatives Economiques présente un ouvrage de Pierre Veltz intitulé "Faut-il sauver les grandes écoles ? De la culture de la sélection à la culture de l'innovation" ainsi :

"A l'heure où se dessine une nouvelle réforme des universités, on n'entend pas parler des grandes écoles.

Et d'ailleurs, pourquoi toucher à "ce qui marche" et dont tout le monde est content: les élèves, qui ont payé par deux ou trois ans de bachotage intensif leur ticket d'entrée permanent dans l'élite de la nation, et les anciens élèves, devenus patrons ou cadres dirigeants, confirmés dans leur légitimité par ces brillantes recrues sorties du même moule qu'eux?
Pourtant quelque chose ne tourne plus rond dans la formation des élites françaises.

Pierre Veltz sait de quoi il parle. Polytechnicien, ancien directeur de l'Ecole des ponts, ancien président de ParisTech, groupement de dix écoles d'ingénieurs parmi les plus prestigieuses, il critique le système de l'intérieur, sans jamais verser dans la dénonciation démagogique ou l'autocélébration, deux postures communes dès que l'on aborde le sujet des grandes écoles.

Son propos peut paraître restrictif, puisqu'il parle essentiellement des écoles d'ingénieurs parisiennes de premier rang, qui forment en tout et pour tout 2 000 ingénieurs par an. Mais il touche en réalité à un verrou majeur de l'économie..."

Source : article de Sandra Moatti (http://www.alternatives-economiques.fr/faut-il-sauver-les-grandes-ecoles--de-la-culture-de-la-selection-a-la-culture-de-l-innovation-par-pierre-veltz_fr_art_475_31833.htm)

Livre de Pierre Veltz : coll. Nouveaux débats, éd. Presses de Sciences Po, 2007, 156 p., 10 euros.



12/02/2008 > Emmanuel Bavière (MSIR 00) candidat aux municipales à Boulogne
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

Emmanuel Bavière (MSIR 00) se présente numéro 5 sur la liste "MoDem-Les Boulonnais en Mouvement" aux municipales de Boulogne Billancourt (2eme ville d'ile de France).

Il nous explique ses motivations :
 "Si le MoDem est au centre, ce n’est sûrement pas au centre de l'échiquier politique mais plutôt au centre de trois grands ensembles que sont l’Économie, le Social et l’Environnement".

Il en va de même pour la personnalité et la carrière d’Emmanuel Bavière :

Sur le plan Économique, diplômé d’Advancia (option finance), de l’Essec et de Telecom  Paris (Mastère), il a passé 4 ans chez Apple, 11 ans au BCG puis il a rejoint depuis 2 ans une grande banque française ou il est cadre en charge de la stratégie des infrastructures informatiques.

Sur le plan Social, Emmanuel est sympathisant d’associations défendant les orphelins (SOS Village d’enfant), les femmes (Ni Putes, Ni Soumises & Agir pour Ingrid) et au niveau international le Liban.

Enfin sur le plan de l’Environnement, Emmanuel est Sculpteur à base d’objets non recyclables dans une démarche active autour du « Trash Art ».

Mais ce qui caractérise le plus Emmanuel est sûrement le mélange des genres ; en effet plutôt de cloisonner ces trois ensembles, il a choisi de joindre l’utile à l’agréable en regroupant Économie et Social via son engagement auprès de l’association  «Nos Quartiers ont des Talents» qui parrainent de jeunes diplômés de quartiers défavorisés. Idem pour Économie et Environnement, en conduisant une innovation consistant dans un premier temps à acquérir un arbre pour tout matériel informatique acheté, puis dans un second temps, à développer un ecosystem au Pérou. Enfin pour lier l’Art environnemental et le social ; un récent engagement à développer une filière de création artistique à Madagascar, à base de matériaux de récupération.

L’engagement politique d’Emmanuel auprès du MoDem est "à la fois un aboutissement, mais surtout une formidable occasion de transposer puis de décupler au niveau municipal, l’ensemble des expériences acquises et réussies dans la société civile."

Pour en savoir plus : http://site.les-boulonnais-en-mouvement.fr/



02/01/2008 > L'école 6ème au classement de l'Express mais non généraliste
Modifié le 13/07/2008, rédigé par Bruno HAVET -/-/5    0 avis >>

L'ENST Telecom - Paris (selon la nomenclature du journal) apparait en 6ème position au classement des meilleures écoles d'ingénieurs de l'Express, basé notamment sur les critères :
- 88% d'étudiants en 1ère année issus de prépa
- un salaire brut à l'embauche > 40 kE
- un dynamisme de la recherche classé "C" (meilleure note A)

On retrouve devant l'école par ordre décroissant : X, Mines Paris, Centrale Paris, Ponts, et Supelec.

Plus inquiétant, l'école ne figure pas au sein du classement des écoles généralistes (à l'inverse de Supélec ou de l'ENSTA par exemple) mais au sein d'une catégorie "Informatique-Électronique-Télécoms".

Pour en savoir plus : http://www.lexpress.fr/services/palmares-ingenieurs/classement.asp?typeecole=1&categorie=-1




Ajouter à Netvibes Ajouter à Mon Yahoo! Ajouter à Google Flux RSS


 1 2 [ 3 ] 4 5 6 7 8    (21-30 sur 74)